Facebook Ads – Comment éviter la fatigue publicitaire ?

Facebook Ads – Comment éviter la fatigue publicitaire ?

Malgré un excellent démarrage, il vous est sûrement déjà arrivé de constater une baisse importante des performances de votre campagne publicitaire Facebook après plusieurs jours de diffusion. Cela vous semble étrange étant donné que vous n’avez effectué aucune modification sur votre campagne et que « tout tournait très bien jusque là ».

Et bien, justement, c’est peut-être ce manque d’initiative de votre part qui a mit en péril votre campagne : votre audience a pu être touchée par la, très redoutée des marketeurs, « fatigue publicitaire ».

Qu’est-ce-que la « fatigue publicitaire »?

Pour faire simple, la fatigue publicitaire représente la lassitude que peuvent ressentir les internautes lorsqu’ils sont trop souvent exposés à une publicité.

En effet, si vous montrez plusieurs fois la même publicité à une même personne pendant une longue période de temps, elle risque d’être « lassée » et par conséquent de ne plus y prêter attention. Pire, sur le long terme, vous pourriez provoquer un sentiment d’agacement chez cette même personne et impacter de manière négative votre image de marque.

Le phénomène de fatigue publicitaire n’est donc pas à prendre la légère puisqu’il compromet clairement l’efficacité et la rentabilité de vos publicités.

Reconnaître les signes de la fatigue publicitaire

Lorsque vous réalisez vos reportings de campagnes, 3 indicateurs clés doivent absolument attirer votre attention si vous suspectez une fatigue publicitaire :

  1. Une fréquence d’exposition élevée : la fréquence, aussi appelée répétition, correspond au nombre de fois où une annonce publicitaire est vue par une personne donnée dans un laps de temps donné. Si vous remarquez une fréquence élevée (supérieure à 2 ou 3), cela signifie que votre audience voit trop souvent vos annonces publicitaires.
  2. Un click-through rate (CTR) en baisse : de manière générale, dès lors que votre publicité a atteint son efficacité optimale son CTR commence à diminuer.
  3. Un cost-per-action (CPA) en augmentation : avec une fréquence d’exposition élevée et un CTR en baisse, votre CPA tend en conséquence à croître et vos publicités deviennent ainsi beaucoup moins rentables.

source : https://adespresso.com/blog/facebook-ads-ctr-decline-quickly/.

Lutter efficacement contre la fatigue publicitaire

Pour éviter et/ou enrayer un début de fatigue publicitaire, nous vous recommandons d’effectuer ces quelques actions vous permettant de rallonger la durée de vie de vos annonces publicitaires.

  1. Au niveau de votre contenu :
    – Essayez de changer régulièrement (environ 1 fois par semaine) vos éléments visuels. Si votre emploi du temps et/ou votre budget ne vous le permet pas, pensez dans ce cas à modifier les titres, les accroches textuelles et les call-to-action composant vos publicités.
    – Testez de nouveaux formats publicitaires : vidéo, image, carrousel, collection, canvas, etc. Facebook propose sans cesse des nouveautés, profitez-en !
    – Mettez à jour votre offre : si votre marque propose plusieurs produits ou services, n’hésitez pas à varier le produit ou service présenté dans vos annonces. Proposez sans cesse de la nouveauté, de l’exclusivité, aux internautes.
  2. Au niveau de votre public cible :
    – Testez continuellement de nouvelles audiences : des audiences principales, personnalisées et similaires.
    – Pensez toujours à exclure les personnes ayant déjà interagi avec vos annonces publicitaires pour éviter de les retoucher inutilement.
    – Et enfin, si l’objectif de votre campagne est la Portée, définissez toujours une limite d’exposition.

Chez AdQuality, nous suivons de près cet indicateur et nous accompagnons nos clients pour mettre en place les solutions pour l’éviter.

Marie Pagazzi, Consultante SMA



x Close

Likez la page AdQuality !