L’optimiseur de CPC : des changements à noter

L’optimiseur de CPC : des changements à noter

L’optimiseur de CPC : des changements à noter

 

Qu’est-ce que l’optimiseur de CPC ?

L’optimiseur de CPC ajuste le CPC au coût par clic en vue d’optimiser le volume de conversions et le coût d’acquisition.

Sur l’automatisation des conversions, l’outil tient compte à la fois du CPC max fixé et combine une stratégie intelligente avec l’aide d’un algorithme qui prend en compte plusieurs facteurs.

Ainsi, les enchères qui sont les plus susceptibles de générer une conversion sont augmentées et diminuent lorsque la probabilité de conversion devient plus faible.

Sans titre

Dans la pratique, comment cela fonctionne ?

L’eCPC augmente l’enchère lorsque l’annonce répond aux différents critères de diffusion (correspondance mots-clés…) et que le clic rencontre une probabilité de convertir.

En revanche, lorsqu’une annonce ne présente pas de probabilités de conversion, l’eCPC diminue l’enchère.

Sur les campagnes Search et Display, l’objectif de l’eCPC est d’augmenter le volume de conversions sans modifier le CPA.

Sur les campagnes Shopping, l’objectif est d’augmenter le volume de conversions sans modifier le CPA. A noter que sur Shopping, l’eCPC ne modifie que les enchères sur le réseau de recherche, les enchères sur les réseaux partenaires sont gérés par la tarification intelligente.

Afin d’assurer au eCPC un fonctionnement avec les meilleures bases (ces principes fonctionnement globalement pour les différents outils d’automatisation des enchères) :

  • Le budget de la campagne ne doit pas être limité
  • La campagne doit enregistrer un minimum de 30 conversions sur les 30 derniers jours afin que l’algorithme puisse mener son apprentissage
  • Mieux vaut avoir une « régularité » dans les conversions : mieux vaut 1 ou 2 conversions par jour que 20 le même jour

CPC

Quelles sont les modifications apportées à l’optimiseur de CPC ?

Auparavant, le CPC max fixé variait de 30% avec l’optimiseur de CPC : c’est-à-dire que le CPC variait de maximum 30% par rapport au CPC max fixé sur le compte.

Désormais, ce plafond de 30% n’est plus appliqué et il n’y a plus de limitation dans la variation de l’enchère. Ainsi, le système n’est plus bridé et peut pleinement agir en fonction des différents paramètres pris en compte (taux de conversion, variables d’ajustement (zone géographique, audience…).

Au vu de l’importance du mobile qui ne cesse de croître, l’optimiseur de CPC ne fait pas la différence entre les taux de conversion sur les différents devices. Mieux vaut donc revoir régulièrement ces ajustements.

Quand ces modifications seront-elles appliquées ?

Cela dépend des comptes et nous n’avons pas de date précise. L’utilisateur verra simplement un bandeau en haut à droite, dans les alertes du compte AdWords.

CPC3

Si ce bandeau s’affiche dans le compte, cela signifie que vous êtes très probablement passé à la nouvelle version de l’optimiseur de CPC. La mise à jour se fait peu à peu sur les comptes depuis le début du mois de juin.

D’autres solutions d’optimisation des enchères ?

  • Target CPA : maximiser les volumes de conversions au CPA paramétré par l’utilisateur. Les enchères sont optimisées automatiquement, nul besoin d’effectuer des modifications.
  • Target ROAS (stratégie d’enchères la plus adaptée pour les campagnes Shopping ) :

L’objectif est fixé via le ROAS (retour sur les dépenses publicitaires) afin de maximiser le volume de conversions ou le chiffre d’affaires en fonction des objectifs définis. Lors du paramétrage de l’outil, attention à ne pas paramétrer des objectifs trop éloignés des résultats, cela fausse l’apprentissage de l’outil. Mieux vaut modifier l’objectif de manière progressive.

CPC4

 

                                                                                                                Béatrice Bellissent

                                                                                             Account Manager chez AdQuality



x Close

Likez la page AdQuality !